non-violence

Aucun commentaire -- tags : paix, non-violence, acceptation

le 31 octobre 2014 sur un ancien blog, j'écrivais un article à propos de la mort de Rémi Fraisse.
je terminais sur une vidéo de Rage Against The Machine et ces quelques mots :

"le jour ou la honte sera plus forte que le désir de protéger mes enfants en étant proche d’eux. je serai l’un d’entre eux. pardonnez-moi de ne pas y être déjà."
une année est passée, la situation a ... empiré.
alors j'ajoute juste un petit paragraphe à mon article.

épilogue...
31 octobre 2014 .... c'était il n'y a pas si longtemps. et j'étais encore plein de colère.
en ce jour du 6 décembre 2015, quand je reprends cet article, au vu des derniers événements (les attentats de Paris du 13/11/2015), je ne regrette aucune mot de cet article... sauf un : "honte".
je n'ai plus honte de m'occuper de ma famille à domicile. je ne me sens plus coupable de ne pas user de violence.
j'ai toujours envie de le faire, d'aller me fritter avec ces "gardiens de l'ordre" qui pourraient, s'ils pensaient par eux-mêmes une seconde, renverser bien des situations injustes.
mais je préfère la paix. je choisi la paix. car mon combat, quel que soit sa légitimité, si il créé des victimes, donnera la même légitimité à l'autre de venir me tuer, ou ma femme, ou mes enfants.

je choisi la paix pour mes enfants et les leurs.

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

écrire un commentaire

Quelle est le quatrième caractère du mot hmkr0 ?

Fil RSS des commentaires de cet article