carpe diem

5 commentaires -- tags : humanité, poésie, amour, cinéma

des années que je l'avais pas revu...

mais quel con ! je devrais me coller une alarme pour le mater au moins un fois par an !

je ne vous ferais pas l'affront d'un résumé ou d'un article... ni un vague interprétation/analyse/rapport avec notre monde actuel...

Ô Capitaine, mon Capitaine

quel Bonheur de (re)découvrir ce chef-d'œuvre... avec les enfants en plus ...

si vous l'avez chez vous, n'attendez plus, faites vous une petite séance de beauté humaine.

bis@++
arp

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

5 commentaires

#1  - prx a dit :

Souvenirs souvenirs... Film préféré de ma chère et tendre... Quelle bonne idée de le revoir :)

répondre
#2  - yoludake a dit :

Vu au cinéma quand il est sorti. Le film m'a marqué aussi. RIP Robin Williams

répondre
#3  - iceman a dit :

En effet, un visionnage tous les 2 ans c'est pas mal aussi, comme un certain nombre de classiques transférés sur le NAS pour les avoir à portée de clic.
Faudrait presque que j'en fasse la liste, pour voir...Oups, c'est presque dans ma cinémathèque idéale du blog en fait qui reste "work in progress".

Et les enfants justement, ils le voient comment par rapport à nous les vieux ?

répondre
#4  - arpi a dit :

oui... tous les deux ans, c'est mieux, tu as raison :)
pour les enfants, mon grand est resté scotché et mes petits ont reconnu Robbin Williams mais n'ont pas reconnu Mrs Doubtfire ! :D
et pour résumer ... mes enfants ont encore moins envie d'aller à l'école.
le suicide les a moins choqué que l'attitude du corps enseignant.
et comme en plus, mon grand fait du théatre, le film a fait combo total au niveau des gamins !! :D

répondre
#5  - yanatoum a dit :

J'ai eu un prof du même calibre. Sa discipline, l'histoire et plus particulièrement la période qui va des prémisses de la révolution française à l'assassinat de Jaurès. Les droits de l'Homme de 1793, la Commune de Paris, l'affaire Dreyfus, la loi de 1905 sur la laïcité.
Pour moi, la naissance de L’État de droit si différent de l'opportunisme anglo-saxon.
A 17 ans, ce parfum de liberté sur fond d'égalité, ça secoue.
Le film figure en bonne place dans mes sauvegardes.

répondre

écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot hsp076 ?

Fil RSS des commentaires de cet article