at[h]ome

nous sommes tous différents... c'est notre point commun

instruction en famille ... la suite de nos aventures

par arpinux - - 8 commentaires

l'ief a des règles... oui, je suis libre d'instruire mes enfants en famille, mais sous contrôle de l'éducation nationale. notez que je cautionne ces contrôles sur le principe (je préfère que mon travail soit vérifié par des "pros") mais c'est quand même un gros stress pour les parents.

et aujourd"hui, 14h, c'était l'inspection ...
ils sont arrivés à 2, l'inspecteur d'académie et la conseillère pédagogique, pour vérifier mon travail avec Erin, entrée au CP cette année.
séquence arpi sur le grill ... arpi a 12 ans et passe l'oral ...

je plante le décor : l'ief chez nous, c'est un en 6° et deux au CP. Samuel sera inspecté par un autre service (niveau collège) et comme Josua n'a que 5 ans, il n'est pas soumis au contrôle. donc nous voilà, ma fille et moi, en face de blanche neige et dracula (les noms ont été changés :P).
comme je l'ai dit, c'est un stress énorme car l'ief conditionne notre mode de vie. comprenez que si mes enfants sont obligés d'aller à l'école, notre façon de vivre ensemble n'existera tout simplement plus, donc il faut assurer, pas d'échappatoire.

et cette année, c'est chaud car j'ai du retard avec ma fille sur la lecture. rien à redire sur le reste, elle assure et est même en avance sur le programme, mais la lecture ...
et là ... je flippe grave car c'est tout de même un des trois piliers de l'enseignement au CP.

blanche-neige est adorable, souriante et s'occupe d'Erin.
dracula, moins sociable, se penche sur mon cas, mes motivations, les supports utilisés, mon rapport à l'enseignement en général et à l'éducation nationale en particulier, bref ... je m'y attendais, bah j'y suis ... sur le grill comme il faut, à devoir expliquer que nous sommes hors-système mais pas anti-système car je trouve le "anti-*" contre-productif.

pas convaincu

je passe alors à notre travail avec les enfants, je montre les cahiers car oui, comme j'en ai deux dans la même classe, je recopie une grande partie des cours du cned sur deux cahiers afin qu'ils puissent suivre les leçons et exercices. ça me permet aussi d'adpater les cours à chaque enfant, de mettre l'accent sur telle ou telle notion, de compliquer certains calculs ou insister sur tel mot à écrire, bref ... de l'enseignement dynamique et évolutif.
le truc vraiment pas simple à expliquer si tu ne le vis pas au quotidien. difficile de partager le concept d'emploi du temps aléatoire avec un gars qui remplit des case en face de toi à chacun de tes mots.

blanche-neige est impressionnée par le travail réalisé mais dracula n'est toujours pas convaincu

il passe alors à Erin et attaque direct "tu sais compter ?"
et là, comme elle assure grave la petite, elle commence à compter tranquille avec le regard genre "bah oui je sais compter, tu me prends pour qui?" ... dracula la stoppe à 28, et elle réplique avec un "les additions aussi ?"
assurance, aplomb, sourire et efficacité ... le moment fabuleusement rageant ou tu vois ta fille comme tu aimerais qu'elle soit plus souvent ! :D

convaincu

50 minutes de tension, de questions, de justification pour en arriver enfin à la libération du "merci, à l'année prochaine !"
Ouf ! la pression retombe et la respiration se stabilise, on a assuré.

alors comme j'en suis à 4 inspections favorables sur 4 niveaux différents, je m'autorise à vous dire que oui, c'est possible.
oui, on peut tout à fait vivre sans subir la compétitivité (notes, classement, hiérarchie), l'organisation stérile (l'emploi du temps calé sur les activité des adultes) et les attentes inutiles (transports, étude, récréation à durée fixe...).
oui, on peut parvenir à ce résultat tout en obtenant l'aval d'un société qui ne nous convient pas..
oui, il est encore possible d'instruire ses enfants "librement", mais pour combien de temps encore ?

l'entretien d'aujourd'hui était différent de ma première inspection. moins de questions à ma fille et bien plus sur mes choix et mes motivations. j'ai passé plus de temps à expliquer mes options et mes décisions qu'à montrer notre travail quotidien... et pas sur un ton des plus amical.
heureusement que blanche-neige était là :)

bref ... voilà ... c'est fait ... prochaine inspection vers janvier 2018 normalement... on va s'accorder un jour ou deux de glandouille et hop ... on repart à l'attaque :D


bis@++
arp

arpinux aka arnault, çadépendiste convaincu, anarchiste doux, optimiste, humain quand je peux, je pose quelques bafouilles en blog, je partage en vrac, kiss la life et me balade dans le vivant :)

8 commentaires

#1  - by Péhä :

Hello,
C'est lignes sur l'éducation que tu pratiques, sont un bonheur à lire. Merci de nous parlez de ton petit bout de paradis.

ajouter un truc ?
#2  - by arpinux :

ah mais tu participes à ta façon mon ami :D

https://lesptitsdessinsdepeha.wordpress.com/2016/07/07/bonne-vacances/

ils "font du Péhä" sans le savoir :P

ajouter un truc ?
#3  - by BibiSky51 :

we don't need no education
we don't need no thought control
no dark sarcasm in the classroom
teachers leave them kids alone

ajouter un truc ?
#4  - by Crevette :

Salut Arpi
C'est une belle expérience sociologique que toi et ta famille êtes en train de vivre, malheureusement le destin de nos enfants n’est pas de rester avec nous, mais de quitter le nid pour faire le sien. Cela ressemble au film Captain Fantastic de Matt Ross , je ne sais pas s’il existe une bonne méthode pour l ‘éducation des enfants, mais je sais qu’il faut un jour ce confronté à l’ogre qu’est notre société ou la nouvelle religion s’appelle le Marketing.
Bonne chance sur ton île

ajouter un truc ?
#5  - by Olib :

Un écho d'une autre île, d'une autre île parmi l'archipel qui s'étend, d'une autre île connectée, ouverte et dans son bon droit de faire vivre au quotidien au moins un des piliers de notre bonne société... La liberté. La liberté de prendre le temps d'assumer nos enfants, la liberté de les laisser s'exprimer autrement que parqués par classes, par tranches d'âge, la liberté des parents de choisir comment vivre avec ses enfants, mais surtout et avant tout, la liberté de jouir avec un peu moins d'entraves, heureux, du temps qui nous est imparti...
Nous aussi l'inspection s'est bien passée. Ce fût même un bon moment. Un moment de connexion avec le système pendant lequel, il me semble, l'inspectrice et le conseiller, ont eu plaisir à percevoir la réalité de nos "autrements"...

ajouter un truc ?
#6  - by arpinux :

salut :)
très heureux que ça se passe bien pour vous aussi et que vous puissiez vivre ces moments qui ne se retrouvent jamais.

la vie au quotidien avec ses enfants toute l'année est d'une efficacité redoutable pour choper tous les moments de bonheur :)

ajouter un truc ?
#7  - by arpinux :

coucou :)

j'ai bien aimé le film, même si il va trop loin pour moi, mais c'est un film ;)
sinon, pour ce qui est de laisser les petits quitter le nid, et la façon dont on doit le faire, c'est une grande question pour nous. le choix devient extrême dans les faits.
doit-on élever nos enfants "comme" le système ou bien "capable de survivre" au système ? :D
il est évident que si je les prépare au système en l'intégrant à notre éducation, ils seront adaptés... mais seront-ils eux-mêmes ?

je crois que nos enfants ont plus de chance de devenir eux-même au sein de la famille au vu du monde extérieur qui n'offre plus aucune voie alternative. oui, cela est dangereux et nous sommes très vigilant quant à leurs échanges avec le monde extérieur : les laisser découvrir sans les laisser se faire pourrir... tout un programme :D

nous suivons le programme du cned pour cette raison : oui il est important que nos enfants aient les mêmes bases que leurs contemporains, mais l'interprétation et les discussions autour des cours .... là c'est autre chose :P

ex : premier cours sur la colonisation.
"papa, c'est quoi la colonisation ?"
"c'est le concept qui permet aux pays riches de piller les pays pauvres en faisant croire que c'est pour leur bien."

et après on lit les inepties du programme de l'éducation nationale. :D

ajouter un truc ?
#8  - by sébastien :

"il passe alors à Erin et attaque direct "tu sais compter ?"
et là, comme elle assure grave la petite, elle commence à compter tranquille avec le regard genre "bah oui je sais compter, tu me prends pour qui?" ... dracula la stoppe à 28, et elle réplique avec un "les additions aussi ?""

Ah ah ah, les enfants sont magiques! J'adore!

ajouter un truc ?

Fil RSS des commentaires de cet article

... un truc à dire ?

Quelle est la dernière lettre du mot grfpo ?