at[h]ome

nous sommes tous différents... c'est notre point commun

merci@toi

par arpinux - - 5 commentaires

... de t'être battu pour tes idées, mes idées, nos idées.

... d'avoir été là où je ne pouvais être pour exprimer ta voix, ma voix, nos voix.



un poil modifié pour le wall ;)




photo : ALAIN JOCARD ©afp, ap et reporters
source : franceinfo
++
arp
arpinux aka arnault, çadépendiste convaincu, anarchiste doux, optimiste, humain quand je peux, je pose quelques bafouilles en blog, je partage en vrac, kiss la life et me balade dans le vivant :)

5 commentaires

#1  - by Tom :

Ouais. http://hpics.li/f6b772d
Merci à toi d'avoir cramé cette saleté de CRS, la prochaine fois fait du pseudo-napalm maison (essence+polystyrène) histoire d'en chopper un peu plus en même temps ; wait... Ah bah non.

Pas merci de foutre la merde comme ça, de péter les caisses des gens (c'est des sales riches alors on a le droit ?), de défoncer des vitrines de grandes enseignes comme de petits magasins (comme les commerçants sont des enfoirés de capitalistes on a le droit ?), de détruire des fenêtres de riverains, enfoncer des portes d'immeubles, saccager la voie publique... Non, définitivement, pas merci.
Ma voix ne s'exprime pas avec des lancers de pavés, de cannettes, de pierres ou de molotov.
Elle n'est pas hypocrite au point de cautionner les actes violents d'un coté mais pas de l'autre.
Elle ne va certainement pas plaindre le petit con qui se prends un coup de tonfa dans les gencives, ça aidera à lui apprendre la vie.

Les actes violents injustifiés sont INSUPPORTABLE, et ce des DEUX COTES. Si on se prétends plus intelligent que le pouvoir en place la moindre des choses serai de ne pas reprendre ses méthodes les plus débiles. En cautionnant de tels actes on encourage l'escalade de la violence, on encourage les flics à frapper plus dur, plus fort, avec moins de raisons et moins de contrôle. On s'enfonce dans un esprit de vendetta (et newsflash, en général c'est ceux qui ont les flashballs/tasers/tonfa/boucliers qui ont raison à la fin).
Je me souviens, fut un temps, tu déplorais la mort de Rémi Fraisse. Eh bien sa mort est autant imputable à la bêtise des flics qu'à la bêtise de ce genre de "manifestant fdp".

Je crois que le bouton "assumer le truc" n'as, pour moi, jamais aussi bien porté son nom ^^

ajouter un truc ?
#2  - by arpinux :

bonjour Tom

tu remarqueras que moi, je n'ai pas choisi l'image de crs brulé ou blessé. j'ai pris l'image d'une personne en lutte, à sa façon, contre un système d'une violence indescriptible.

mettre au même niveau la violence policière et la violence populaire qui en résulte ne me paraît pas humain. la violence policière à cela de différent qu'elle est légale même si elle est illégitime.
la violence du peuple est toujours réprimée car illégale alors qu'elle est souvent légitime.

tant mieux si tu assumes ce que tu écris. saches que je suis en désaccord total et que je pleure encore Remi.

ah .. et la prochaine fois que tu veux réellement "assumer", n'utilise pas de pseudo, colle ton vrai nom et avec un mail en plus pour permettre aux personnes passant par ici de te répondre.

ajouter un truc ?
#3  - by Tom / Thomas :

> tu remarqueras que moi, je n'ai pas choisi l'image de crs brulé ou blessé. j'ai pris l'image d'une personne en lutte, à sa façon, contre un système d'une violence indescriptible.
Bah oui justement, je remarques bien. Pourtant les deux sont étroitement mêlés, et ce n'est pas en choisissant l'image qui arrange que les choses vont avancer. Et il a beau lutter "à sa façon" il le fait également au détriment d'autrui.

> la violence policière à cela de différent qu'elle est légale même si elle est illégitime. la violence du peuple est toujours réprimée car illégale alors qu'elle est souvent légitime.
Faux :
- La violence policière injustifiée n'est pas légale. Dans la pratique par contre c'est vrai que de nombreux (bien trop nombreux) débordements ne sont pas sanctionnés, ou les peines sont ridiculement petites. Mais c'est là une errance des faits, pas des principes. C'est normal ? Évidement non. Que faire ? Sincèrement je ne sais pas, mais j'ai la conviction qu'aller casser du flic ne résoudra pas le problème, au contraire.
- La violence du peuple est "souvent légitime" ? Ça dépends du point de vue et ce n'est certainement pas moi qui vais juger ça... j'en serai bien incapable. Par contre je n'irai pas cramer une voiture (ou un humain), détruire des biens publics, etc... car il faut remettre les choses dans leurs contexte : on parle de la manif du 1er mai et de gens non content de la tournure de l’élection présidentielle (et je les comprends bien, voter Macron au second tour fut un crève coeur). C'est pas comme si on était au Chili, au Venezuela ou en Chine ou la torture "légale" est une institution.

Mais admettons. Supposons qu'une partie de la population trouve cette cause justifiée et par la même occasion ce geste justifiable. Faut-il une majorité de citoyens ? Faut-il sélectionner ceux "qui ont raison" ? Les "plus intelligents" ? Sur quel critère se baser ?

> tant mieux si tu assumes ce que tu écris. saches que je suis en désaccord total et que je pleure encore Remi.
Qu'on soit en désaccord je n'en doute pas, le principal c'est de pouvoir en discuter entre adultes.
De mon coté, plus que Rémi, je pleure les causes de ces violence et l'impasse dans laquelle les Hommes aveuglés par la revanche et la haine vont nous mener.

J'ai l'impression que ta colère prends parfois le pas sur ton bon sens, alors que ta citation de Krishnamurti est particulièrement bien choisie et que ton article "règle ment" sur l'anarchisme est un très bon texte qui ne reflète pas du tout ce genre d'élan belliqueux.

Tu as mon vrai prénom (Tom est juste plus rapide à écrire), et pour mon mail ce n'est sans doute pas nécessaire vu que ceux qui le souhaite peuvent me répondre ici :)

ajouter un truc ?
#4  - by arpinux :

re,

ce n'est pas parce que je tente d'être anarchiste doux et pacifiste que j'y parviens. et il fut un temps ou le bon sens et le dialogue permettait de converser avec nos "dirigeants", ce qui n'est absolument plus le cas actuellement. les systèmes politique et financier sont désormais organisés de concert pour contraindre la population mondiale à travailler pour augmenter les profits de quelques groupes, au détriment de la planète et des humains.
cette organisation mondialiste n'était pas possible avant et les luttes sociales ont permis de conserver un minimum d'humanité en plein révolution industrielle.
ce n'est plus le cas. la révolution industrielle a échoué, le système capitaliste a échoué : la misère et la pauvreté existent alors que nos capacité de production n'ont jamais été aussi performantes.

croire que le pacifisme total est une solution en ces temps est un rêve que je ne partage plus. il est loin de temps de l'insouciance et du dialogue.

je tente au quotidien de continuer à partager et dialoguer, mais avec le pouvoir ? les agents du pouvoir ? les représentants du pouvoir ? je dirais qu'ils ont juste de la chance que mes enfants soient encore en bas-âge.

les pourris ont de tout temps profité de la faiblesse du peuple. mais l'équilibre pouvait être rétabli car le combat demeurait à dimension humaine. ce n'est plus le cas. ils ont gagné la bataille de l'organisation. ils ont verrouillé tous les secteurs de la vie publique et font de même avec la vie privée. l'étau n'a jamais été aussi présent dans nos vies et il faut que cela cesse.

je n'ai aucune envie de voir mes enfants payer mon pacifisme contemplatif.

je suis contre la guerre d'état. mais je ne suis pas contre le combat légitime du peuple pour se libérer d'une oppression devenue omniprésente.

et oui, ils sont allé tellement loin dans l'ultra-libéralisme et sont en train de préparer le démantèlement complet de notre système social donc ça ne va pas se faire en douceur.
je suis navré par avance de ce qui va arriver dans les prochains mois, mais le peuple ne sera pas à blâmer dans ce cas : le monde politique refuse d'admettre que le système tue les gens à petit feu. il va bien falloir les faire dégager d'une façon ou d'une autre.

c'est à eux d'avoir le bon sens de se retire et de faire place à un nouveau monde. ils ne le feront jamais. ils préfère nous voir crever et continuer à siroter les produits (du peuple).

oui je suis en colère, depuis Remi, car j'aurais du y être ce soir là, cette nuit là, juste à côté, ou tout simplement à sa place.
alors oui je suis en colère et non, ce cher Krishna ne peut plus rien faire pour moi maintenant.

ajouter un truc ?
#5  - by trefix :

Coucou.
Le vrai problème n'est pas la colère (quoi que) mais le constat d'impuissance qui la nourrit. Quoi que nous fassions, par quelque moyen que ce soit, rien ne peut plus arrêter le cours délirant du monde livré au capital.
Comme n'importe quelle bête acculée, l'humanité (pas 99% mais presque) qui paye les pots cassés essai dans un ultime effort d'échapper aux souffrances annoncées.
La montée des violences, partout dans le monde, n'est pas un hasard, pas plus que l'émergence ou la résurrection de "religions" de combat (dieu et hitler sont interchangeables).
Le temps n'est hélas plus à la raison, ou alors il faut tout de suite choisir individuellement la seule voie salutaire : le suicide...
Ça n'excuse rien, et en particulier pas les casses et les meurtres, mais comment ne pas voir que c'est l'énergie du désespoir qui s'exprime là, maintenant, même chez les "bas de plafond" qui ont besoin d'un dieu pour aller mourir contents ?
Et pour quelle finalité ? Juste pour l'argent que quelques individus ivres de leur pouvoir veulent amasser sans fin pour satisfaire leur ego malade, quitte à ce que l'humanité et l'essentiel de la faune disparaisse avec eux.
Il y a hélas des raisons d'être en colère...

ajouter un truc ?

Fil RSS des commentaires de cet article

... un truc à dire ?

Quelle est la première lettre du mot mwmtqw ?