flagrant

Aucun commentaire -- tags : guerre, paix, politique, migrants, société, entraide, solidarité

toute cette effervescence autour des réfugiés syriens, tout ce pathos et cette douleur affichée, toute cette haine aussi qui déferle sur les ondes et les blogs...
l'obscurantisme n'est pas l'apanage de certains extrémistes cachés dans le désert, il est bel et bien présent chez le gros con qui déclenche l'incendie d'un foyer en Allemagne, dans le débile qui vandalise les œuvres d'art d'Anish Kapoor ou chez cette journaliste qui filme et frappe les enfants...
une nouvelle crise qui révèle une fois de plus le pire de l'homme et le meilleur de l'humanité, comme ces maires qui passent au-dessus des ministères ou ce cher Cohn-Bendit qui propose des trucs tellement évidents ... que ça ne se fera pas... nos représentants sont bien trop attachés à leur espace vital.
et voici que maintenant, on veut aller y faire la guerre ... un guerre pour "libérer", encore une, comme si les précédentes avaient libéré qui que ce soit.

et pendant ce temps là, je range les boîtes pour chien et chats...
oui, j'ai du travail maintenant, je ne suis plus inutile à la société, je suis un actif travailleur qui part à pied de chez lui tous les matins vers 5h pour aller bosser comme manut' en réserve et en rayon du petit supermarché du village.
et alors que les infos diffusent le fabuleux concept des "quotas de migrants par villes", je trie les 50 sortes de croquettes pour chats que les clients, tous terriblement choqués par l'affaire des migrants, vont choisir soigneusement dans la journée.

flagrant.

une furieuse envie d'exploser tous ces putains de sacs de croquettes, toute cette opulence et cette diversité inutile, tout ce choix créé uniquement pour nous donner l'illusion de la liberté ... "tu vois, tu as le choix"... quelle connerie ! tous ces gens outrés de la situation, qui ne se voient même pas en train de chipoter pour la marque de la bouffe de leur chien...
flagrant.

et pendant ce temps-là, des pères de famille, prennent leurs enfants sous le bras et foncent vers l'inconnu, espérant, priant pour trouver un endroit sûr. ce sont des héros, des hommes responsables, pas des "migrants".
"réfugiés" ? ils ne le sont que parce que certains ont décidé de coller des frontières et de restreindre la circulation des personnes selon leur nationalité (pas les marchandises... ça compte pas pareil ... )
et toi, tu fais quoi pour aider ?

je donne ce que je peux tous les mois, mais effectivement, je ne peux pas offrir grand chose de plus, à part un clic-clac. et sans voiture, dans mon village, je ne pourrais pas être bien utile à une famille syrienne. mais franchement, comment font les gens pour délivrer ce pathos tout en se demandant quand ils vont profiter de leurs maison de campagne ou quand va sortir le prochain iphone... ?
j'en veux presque moins aux gros fachos... avec eux au moins, c'est clair.

alors pour finir, je m'oblige (oui, ça m'arrive) à penser au meilleur, à la solidarité hors-cadre qui s'exprime  de toute part avec des groupes facebook (pour une fois je fais la pub), des lieux et sites d'entraide, des actions individuelles que les décideurs devraient prendre en exemple au lieu de définir leurs quotas de merde.

merci aux humains qui le restent
merci aux humains qui le deviennent
donnons le meilleur de nous-même

++
arp

... l'image


... car il faut bien sourire un peu... quand on peut

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

écrire un commentaire

Quelle est le troisième caractère du mot 6zw38m7a ?

Fil RSS des commentaires de cet article