tu raccroches ? je m'accroche.

aucun commentaire -- tags : internet, surveillance, vie privée,

fin d'année, début d'une autre... ah oui... bonne année

la blogosphère fait son bilan et ça pique un peu parfois. Cascador nous annonce que son internet est mort, alors il raccroche...
perso, je m'accroche. pas par principe, pas par militantisme, pas pour montrer la voie ...
je m'accroche pour une raison ultra simple : j'ai envie de continuer à l'ouvrir et j'apprécie l'exercice du blog.
voilà, rien d'ésotérique ou de transcendantal, juste un gars qui aime bien écrire et a le culot de penser que ça peut faire passer le temps agréablement à quelques humain-e-s par-ci par-là

ceci-dit, les arguments développés par Cascador résonnent et contrairement à notre poutreur national, je ne crois pas en l'hypocrisie des "anti-surveillance".
parlons-en...

... cet article était à l'origine un commentaire sur le Blog-Libre ... vu la longueur et les dérives ... je poste @home

les mots sont durs alors je cite. (je précise que ce n'est pas un dialogue mais deux citations tirées des articles en lien)

Cascador : "Mon internet est mort (...) Le modèle d’affaires du web c’est la surveillance"
Cyrille Borne : "Hypocrisie car dire que l'internet c'est plus possible car l'internet de la surveillance, c'est avoir utilisé l'internet pour le dire, c'est s'être fait tracé de 50 millions de fois en en ayant plus ou moins conscience"
j'aime la blogosphère francophone
"Le modèle d’affaires du web c’est la surveillance"
oui, c'est un fait, le principe même du réseau permet l'interception des flux et leur utilisation. cette possibilité existante, les humain-e-s s'en servent de différentes façons : interceptions de flux rss pour se tenir au jus des potes ou infos, interceptions de données publiques pour obtenir la météo, les dernières publications au journal officiel, et bien sûr, interception de l'intégralité des données par nos services de renseignements, par les propriétaires des tuyaux physiques et par les mainteneurs de tous les sites visités.
un réseau ouvert propose donc la capture des données par défaut. le tout est de le savoir et d'adapter son comportement
quand les utilisateurs me questionnent sur leur vie privée, je leur dit de suite que sur le réseau, c'est comme au bar : il y a toujours quelqu'un pour te rappeler ta bringue de la veille, même si toi, tu n'en a aucun souvenir
est-ce une raison pour ne plus aller au bistrot ??

passons en revue les différents aspects de la surveillance :

la surveillance commerciale part du principe que nous, les humain-e-s au clavier, pouvons être influencés par la publicité plus ou moins ou pas cachée. ils ont raison ... ça fonctionne très bien. le logo "vu à la TV" est un argument de vente pour les gogos en tout genre
comment s'en protéger ?? bah en évitant d'être un gogo : utiliser les adblocks pour filtrer les pages web, croiser les informations en cas de doute sur un "publi-reportage" et bien sûr ... ne pas regarder la tv.
pour moi, la surveillance commerciale du net est l'évolution logique de la publicité télévisuelle. je savais comment me protéger contre les pubs TV (comme tout le monde, on va pisser ou donner à manger aux chats) et je fais de même pour internet. bon... en plus j'ai pas un rond, donc je ne risque pas de craquer à chaque pub

la surveillance gouvernementale part du principe que la connaissance précède la pouvoir, et encore une fois, ils ont raison : plus ils en savent sur nous, plus ils peuvent s'en servir comme moyen de pression ou comme information de base pour savoir "quoi dire aux médias" lors de la campagne.
le prétexte de la lutte anti-terrorisme est un leurre évident mais malheureusement, il reste encore certains terroristes suffisamment stupides pour se faire choper sur le net ... ce qui légitime la politique sécuritaire. mais bon... à la base, c'est pas les gars les plus malins du monde, ils ont pas encore bien intégré le principe de la télécommande à distance (dixit Gaspard Proust). mais il faut bien sûr instaurer un état d'urgence permanent pour se protéger des vilains barbus (non, pas les g33ks ... quoi que...)
comment éviter cette surveillance ? bah comme au bar : tu n'abordes pas tous les sujets selon le contexte et les humain-e-s en présence. bonus internet (par rapport au téléphone d'avant) pour les communications à distance : le chiffrement des messages électroniques permet non pas de contourner la surveillance gouvernementale, mais d'en avoir juste rien à battre !

osef de la nsa ??
bien sûr que non, et je me fais plaisir en chiffrant un maximum de mail, augmentant par la même les ressources nécessaires aux agences diverses pour traiter l'information... tout ça pour déchiffrer ma recette de mousse au chocolat
en revanche, je ne crois pas qu'un choix politique (urne@inside) pourra changer quoique ce soit, tant les états ont abandonné le pouvoir aux multinationales qui distillent leurs conseillers au sein de nos gouvernements.
il n'y a aucune raison que la surveillance cesse, tant que le modèle capitaliste libéral est le rêve d'une majorité de moutons ignares et aveugles ... bah oui ... l'argent ne fait pas le bonheur, c'est une évidence depuis des siècles, mais il y a encore des cons pour vouloir en gagner toujours plus... et d'autres cons pour en rêver

donc c'est foutu ??
bah non, car le web est aussi l'espace idéal pour informer et faire prendre conscience aux utilisateurs/consommateurs de leur pouvoir

l'internet c'était mieux avant ??
aucune idée, je n'avais pas d'ordi en ce temps là tout ce que je peux dire, c'est qu'avant, le net était sous surveillance, mais personne ne le savait. maintenant, tout le monde le sait et une grande majorité est persuadé que c'est pour "la bonne cause" ... ça va évoluer l'humain va évoluer ... on est encore que des gosses, et on fait nawak avec nos jouets.
mais ça va évoluer

Alterlibriste répond "internet appartient à ceux qui le construisent" ...
non. Internet appartient à celles et ceux qui possèdent les tuyaux. Internet, c'est d'abord une structure physique de relais et de serveurs. pour qu'internet appartienne à ses utilisateurs, il faudrait qu'on soit tous auto-hébergé, relais/routeur d'une structure totalement décentralisée, ce qui n'est pas le cas.
en revanche, l'internet contient ce qu'on veut bien y mettre . la toile ne peut être censurée durablement si on veut vraiment faire passer une info, elle passe. donc trouver d'autres vecteurs de diffusion que le blog, pourquoi pas, chacun ses armes, mais raccrocher ?? non merci

"Le simple fait que Tor soit le dernier des outils qu’il nous reste pour se « cacher » montre à quel point nous sommes acculés"
nous dit Cascador ... mais peut-être que TOR est le seul outil véritablement en accord avec le principe d'internet et que c'est nous, les httpers, qui avons cru que ça se passerait bien sur le port 80

j'aime bien les avis tranchés, pas pour décider de l'action, mais pour permettre un positionnement et une réflexion. faire avec notre monde ne veut pas dire s'incliner devant lui, et tout idéaliste utopiste anarchiste que je suis, je sais aussi accepter la réalité pour ne pas perdre pied.
l'internet d'aujourd"hui ne ressemble pas à celui d'hier ? quelle surprise. il ne ressemble pas non plus à ce que sera internet demain.
des regrets ? bah oui ... comme toujours avec le passé
nos armes ? le code et le partage libre de la connaissance.
no futur ? bah si, sinon je ne serais déjà plus là.

le blog reste pour moi le dernier vecteur d'opinion libre à échelle humaine. les tweets et les murs sont l'exemple type de la culture de la vanne, de la phrase courte et des idées rapides (ou l'inverse). et autant j'adore le KISS en info, autant je préfère le gars qui se prend un peu la tronche quand il s'agit de discuter plus sérieusement à propos de la surveillance.

merci donc @Cascador pour son article, qui m'aura permis d'affiner mon avis sur l'internet, la surveillance et ma façon de le gérer.

allez ... la première image de l'année, piquée sur diaspora* ... tous mes vœux


la nature est pleine de beautés que l’homme ne saurait ignorer sans se priver d’une partie de (sa?) cette nature

bis@+
arp

ps ... heureusement que Starsheep nous dresse un futur plus sympathique

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot pyvrcw ?

fil RSS des commentaires de cet article