tombé dans l'dev

aucun commentaire -- tags : debian, développement, GNU/Linux, bilan

car oui, le dev m'est tombé dessus, aucune recherche de ma part, aucune étude, du pur parcours chaotique me menant là où je suis...

j'ai d'ailleurs passé les 6 dernières années à clamer haut et fort que je n'étais pas un dev... je n'estime toujours pas l'être réellement en fait ... je ne sais pas coder.

mais qu'est-ce-tu fous là alors ?

et bien tout a commencé avec ubuntu-6.06 dapper drake et un ordi vendu une misère par dyp. à cette époque, je n'avais ni tv ni téléphone, et donc pas d'internet. dyp me gravait des dvd avec les mises à jour pour que je puisse installer et tester de nouveaux programmes. autant vous dire que toutes ces découvertes se sont faites à coup de "man" vu mon isolement numérique.
je crois que ça vient de là ... mes premiers pas sur GNU/Linux se sont fait avec les ma(i)ns.

l'aventure ubuntu fut brève car crunchbang pointa le bout de son nez en 2007, openbox avec et surtout... conky.

je découvrai alors un truc fabuleux : la config texte. et alors que je me perdais perpétuellemt dans les interfaces graphiques qui pour moi, n'avaient rien de logique (le menu qui accède à la fenêtre, qui accède à l'onglet qui ouvre les préférences qui permettent de régler le truc que tu veux), le fichier de configuration en mode texte était d'une clarté et d'un logique exemplaire. je contemplai l'intégralité de mon conky sur une simple page.
je comprends que cela puisse paraître étrange d'être à ce point fasciné par une page de config, mais ce fut une révélation : j'avais trouvé un truc ou le concept du "mode d'emploi" fonctionne !

dans la vie, la vraie, en tout cas dans la mienne, les modes d'empois de fonctionnent pas. ils m'ont dit qu'il fallait travailler, gagner de l'argent, encore gagner de l'argent, encore travailler, et qu'au final je me sentirais productif, intégré dans la société et heureux. bon... j'ai tenté, j'ai commencé à travailler à 15 ans, tout en continuant mes études classiques. j'ai aussi eu de l'argent, assez pour flamber en boîte de nuit comme un gamin arrogant, la maison avec les baies vitrées sur mesure sinon c'est pas drôle etc. et beh... ça fonctionne pas.

alors ils m'ont dit que le salut venait de Dieu .. euh .. non plus. alors j'ai admi, non sans mal, que la vie n'accepte pas les modes d'emplois. voilà. c'est tout con en fait une fois que tu le sais.

partant de là, la config texte, c'est comme une belle idée que je croyais disparue. un concept d'optimisation qu'il est rare de rencontrer dans la vie.. ça m'a attiré... j'en suis jamais sorti.

des configs conky, je suis passé au patch de dwm, puis à la construction d'un live cd avec dwm, puis avec 6, puis 8, puis 12 gestionnaires de fenêtres ... tous gérés par des fichiers textes.

c'est alors que guantas a débarqué sur le forum de crunchabng-fr avec sa demande pour une distro orienté grands débutants et j'ai plongé dans l'aventure handylinux. je n'imaginais pas alors où elle allait me mener...
la construction de cette distribution est complètement différente car elle s'adresse aux débutants, et j'ai donc du apprendre les DE (desktop environment) . et là, c'est aussi du fichier texte, mais comme c'est configuré en gui à la base, bah yen a partout, dans 50 dossiers dispersés... un vrai bordel comparé à des wm comme dwm, openbox ou autres.
deuxième truc, il faut que les mises à jours soient automatiques, sans contraintes car pour débutants. je suis donc passé par la construction de paquets Debian pour handylinux. à ce moment, cep m'avertit de failles de sécurité dans mes paquets, du à une mauvaise méthode de construction. j'ai compris qu'il fallait arrêter de bidouiller car ce système, handylinux, commençait à être installé un peu partout, et que je devais prendre les choses plus au sérieux. alors j'ai travaillé et appris comment faire les choses correctement. puis ce fut la création d'un dépôt signé aux normes Debian... et me voilà dev.

...

c'est drôle.. ça paraît tellement simple dit comme ça... tout ce processus d'apprentissage guidé par l'envie et le besoin... voilà où ça mène... voilà où j'en suis.

@+
arp

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot yqcrr ?

fil RSS des commentaires de cet article