bye bye d* - bis repetita

j'avais quitté le réseau social diaspora* pour raison de "retraite",
j'y suis retourné pour trouver d'autres sources d'informations que les sites mainstream,
je viens de clôturer définitivement mon compte pour éviter l'angoisse et l'anxiété provoqué par le déferlement de commentaires rageux, haineux et violents... ou plus simplement sectaires.

me revoilà donc sur rien (ah si, il me reste un compte instagram pour suivre mes tatoueurs préférés ;) ), juste at[h]ome, et franchement, ce marque-page ne me manque pas. j'y étais de moins en moins il faut dire... lassé de ces jugements sur/pour/contre les anarchistes, désolé de voir des humains passer du temps à dire du mal, à dénoncer la violence externe tout en prônant la leur.

il faut croire que ce comportement est inévitable car je le constate sur tous les réseaux sociaux...
je reconnais l'utilité de ces réseaux dans certaines conditions, mais l'heure est au flicage extrême et aux fausses identités trollesques, à se demander ce que font ces gens en dehors de ça, vu le nombre de commentaires h24 qui défilent et s'entremèlent.

je comprends et respecte la liberté d'expression, mais je n'accepte pas la liberté de cruauté, le droit à la méchanceté crasse et primaire, les insultes, les humiliations, les jugements binaires.

je comprends et respecte la colère, issue de cette violence répétitive et malfaisante, mais je n'accepte pas (plus?) la justification de la violence aveugle et inutile.

oui, j'ose écrire "inutile", ce qui implique qu'il y ait une violence "utile" à mes yeux.
oui, je pense qu'il existe une violence utile, celle qui s'exprime dans la défense nécessaire de sa propre vie,
celle qui s'exprime dans la défense militante de la vie d'autrui.

cette violence dans laquelle nous sommes plongés, par nos "dirigeants, par nos représentants, ne fait que grandir et s'étendre depuis des décennies.
cette indifférence de nos contemporains, cette nonchalence face à l'ignominie, cette inaction face au mal tout simplement... j'ai déjà toutes les difficultés à l'accepter IRL, je n'ai aucune raison de m'infliger ça sur la toile.

tant mieux si certains y trouve leur compte. je ne dis pas que tous les utilisateurs des réseaux sont de cette "classe" si particulière qu'elle n'a pas de nom. je dis simplement "tant mieux si certains parviennent à supporter tout ça", mais perso, je n'y arrive pas.

bye bye diaspora* ... bis repetita

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

12 commentaires

#1  - wagmic a dit :

Bin que dire, rien car y'a rien a dire.
Pour ma part je suis sur reddit, car je peux y suivre des électriciens des câbleurs, des collectionneurs de plantes grasse, des amateurs d’épiphyte enfin des trucs que j’aime par contre c’est pas un réseau que je recommanderai a un ado car violence, pornographie, etc y sont accessible facilement.
j’ai un Twitter pour suivre les avis d’interview de thinkerview sinon je suis pas au courant.
mais je me tiens loin des choses qui me heurte que ce soit sur les réseaux ou dans la vie, si ça me gêne je me casse
Bises
apres

répondre
#2  - arpi a dit :

perso, j'en reviens au bon vieux système : m'abonner aux flux RSS des blogs qui m'intéressent et un petit dossier bookmarks sur firefox avec les sites "@suivre"...

mais ça m'agace un peu de devoir "me casser" à chaque mauvais coup... va bien falloir que les trollers se calment, au risque de tuer ces réseaux comme ils ont flingués les commentaires de blogs :/

répondre
#3  - lareinedeselfes a dit :

J'ai été contente de t'y retrouver
Ton blog est très bien pour avoir de tes nouvelles et je remercie juste Diaspo d'avoir permis que je fasse ta connaissance. Mais ça c'était avant ! ;)
A bientôt sur le Web et des Bisous pour toi et ta tribu (oh non ! c'est encore l'heure du goûter :D )
Brigitte,

répondre
#4  - arpi a dit :

oui, merci D* pour les quelques rencontres humaines :)
et oui, c'est l'heure... mais aujourd'hui, c'était cheesecake maison ! (ça colle moins :P)

on trouvera bien dautres endroits pour se croiser genre framacolibri ;)
bis@++

répondre
#5  - bendia a dit :

Salut :)

J'ai failli faire pareil, et je l'ai finalement conservé pour y guider potentiellement les membres DF suite à la transformation du "bar" (qui commençait à beaucoup ressemble à D* :p ) en "culture et confiture". Mais bon, je vais pouvoir le supprimer vu comment ça tourne.

Je garde "Mastodon/Pleroma", non pas que cette haine y soit absente, mais il me semble qu'on y trouve bien plus de contenu léger. Des deux réseaux, je trouve que D* t'enferme vraiment dans une bulle de filtre, quand Mastodon t'expose à une plus grande variété de "contenu".

Je ne crois pas/plus que les réseaux sociaux soient un bon endroit pour s'informer, ça te permet à la rigueur d'obtenir quelques témoignages ou quelques sources (au milieu d'un monceau de manipulation) et autre propagande malhonnête), mais ça n'en fait pas de l'information. Je crois que journaliste est un vrai métier dont l'idée qu'on s'en fait est brouiller par les gens qui s'expriment dans les médias (mainstream ou non d'ailleurs) se disant journaliste font en réalité un travail de communiquant, ce qui n'a rien à voir.

Ça devient vraiment compliqué de s'informer dans ce bruit ambiant.

répondre
#6  - arpi a dit :

"journaliste est un vrai métier"...
je discutais avec mon fils et je lui expliquai pourquoi ma confiance allait plus vers les médias d'information "papier" que vers les sites ou autres réseaux. c'est exactement la conclusion à laquelle j'arrivai.
la recherche de source, le développement d'une argumentation soignée, l'analyse objective ou du moins étoffée des faits ne peut être pertinente quand le gus n'a prit que 10 minutes pour écrire sur un site.
je vais tout e même visiter mastodon car mon fils est sur diaspora pour l'instant...

répondre
#7  - bendia a dit :

On trouve des infos pertinentes aussi sur le web, je pense à Datagueule par exemple (pourtant assez clairement orientée) plus que le média, c'est le modèle économique derrière qui a son importance.

Au final, trouver des sources, les vérifier, les croiser, leq verifier pour avoir une vision même simplement factuelle sans parler d'une analyse ou d'un recul, ça prend un temps fou
Et pendant que tu fais ça, tu ne fais pas pousser tes salades pour manger, il faut donc qu'on te paye pour faire ça.

De ce fait, l'information gratuite, je n'y crois pas trop. La question "comment payer" pour avoir une information dépendant le moins possible d'agents économiques intéressés est donc primordiale. Et il est vrai que jusqu'ici, on est habitué à payer pour du papier, moins pour de l'immatériel comme l'informatique.

répondre
#8  - arpi a dit :

vrai que je n'ai pas la culture de l'information numérique... je vais demander sur le forum DF quels sont les sites d'informations que les autres utilisent pour me faire une petite liste et faire mon tri :)

et oui, le modèle économique est à prendre en compte quand on sait que la plupart des médias sont détenus pas les mêmes milliardaires...

répondre
#9  - arpi a dit :

fil trouvé, plus qu'à dérouler :D https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=26478

répondre
#10  - bendia a dit :

Ah ah :D

Sauf qu'on essaye d'évacuer ce genre de discussion sur DF https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=27089 , je vais être obligé de fermer le fil, la notion de "propre" n'étant pas la même pour tout le monde et étant globalement source de prise de tête en plus de souvent monopoliser l'actualité du forum (dans 10 secondes, tu as un lien vers "complots.com" ^^)

répondre
#11  - arpi a dit :

ah ouais ... carrément.. je pensais pas que c'était à ce point. désolé d'avoir up sur le fil... je vais donc me débrouiller "comme un grand" pour trouver des sources "propres" à mon sens ;)

merci :)

répondre
#12  - bendia a dit :

Pas de soucis, tu ne pouvait pas deviner (et "complots.com" est une analyse plus ou moins personnelle :p )

Ça fait un peu echo à ton dernier article "censure ou suppression de commentaires inutiles ?"

C'est pour ça que pour l'instant, pour ne pas avoir à décider ce qui est utile ou pas, ce qui est acceptable ou pas au nom de la liberté, on a préféré évacuer ce genre de discussion en attendant peut-être une solution technique pour que ça puisse se tenir sans polluer l'entraide ;)

répondre

écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot dyrjbm ?

fil RSS des commentaires de cet article