les mots avant les actes

le commentaire de micromégas sur mon dernier article m'a fait réfléchir sur le pourquoi de ce blog, la raison pour laquelle j'écris, la pertinence des mots.
j'ai effacé son second commentaire, comme j'avais prévu, car si tu veux discuter avec moi ici, il faut au minimum avancer quelques arguments, faire preuve de réflexion, et pas simplement se défouler dans les commentaires. ce n'est pas le but.
mais alors, quel est le but de cet espace numérique public ?

je dirais simplement que l'objectif de ce blog est de faire de la place aux mots, aux idées, aux arguments, à la réflexion, au débat (contradictoire ou nuancé).
pour les autres types de "dialogue", il y a fb ou l'oiseau bleu.

donc tu censures les commentaires sur ton blog ?

non, je ne censure pas : il n'y a pas de modération directe sur les commentaires. cela signifie que n'importe qui peut commenter ici, sans aucun contrôle au moment de la publication. en revanche, je m'autorise la suppression complète de tout commentaire "inutile".

mouais... c'est bien une censure donc ! encore un blog de gauchiste borné !

certains pourraient le croire, et même l'écrire...
pourtant, il n'en est rien. je supprime les commentaires qui ne rentrent pas dans le cadre du débat, tout simplement. je supprime les interventions insultantes, irrespectueuses, hors-propos... ce que j'appelle les "commentaires inutiles".
je pourrais tout à fait me moquer, railler ou coller un bon "good story bro' " sur un commentaire de ce type, mais ce serait entrer dans le jeu du ping-pong revanchard qui mène forcément à l'agressivité, la violence et la haine. je ne souhaite pas lire cela ici. en revanche, tout avis est bon à lire s'il s'appuie sur une réflexion, une vérité, un ressenti humain compréhensible et/ou publiable. j'entends par là que je ne souhaite pas lire ici un commentaire raciste, même "argumenté" (oui oui, ils osent argumenter en plus parfois...) mais j'accepte sans soucis un commentaire en contradiction avec mon avis car c'est toujours intéressant de savoir ce que pense l'autre, car comme disait Sigmund, l'autre, c'est moi.

je crois qu'il est important de parler, d'écrire, de communiquer car les mots précèdent les actes.
un discours nuancé et réfléchi ne peut conduire à un acte de violence gratuite. à l'inverse, un texte radical, violent ou amer conduit la plupart du temps à une action de même type (dans le sens ou en opposition à ce discours).

il m'arrive parfois de ma laisser emporter par une idée, j'en ai conscience et j'assume ces petits écarts. il est difficile de ne pas s'enflammer pour un sujet qui passionne... mais je tente de ne pas franchir la ligne rouge même si de temps en temps, je m'autorise à franchir la jaune...

dans le contexte actuel, celui du racisme ancré dans certaines institutions détentrice du pouvoir, je crois qu'il est encore plus important de prendre soin de son vocabulaire afin d'en retirer toute trace de racisme, sexisme, homophobie et autre saloperie... sans toutefois tomber dans le politiquement correct qui, à mon sens, ne doit être employé que dans le cadre d'une loi ou d'un document officiel car dans ces circonstances, c'est un poil chiant, mais on sait pourquoi .

alors si mes articles vous remuent un peu, mais pas assez à votre goût, comprenez que mon souhait n'est pas de blesser ou de diviser, mais au contraire de questionner et rassembler. rassembler, non pas autour d'une idée dogmatique, mais bel et bien autour d'une idée de liberté, de dialogue et de recherche d'une certaine coopération, d'une collaboration humaine, dans l'espoir de démontrer ce que je pense au plus profond de moi (non, pas là où vous croyez bande de vicieux) : nous sommes tous différents, c'est notre point commun.

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

2 commentaires

#1  - wagmic a dit :

Moi j'aime bien te lire sinon je viendrais pas ;)

répondre
#2  - arpi a dit :

o/ wagmic :)
ça fait plaisir un petit coucou ;)
++
arp

répondre

écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot nynq ?

fil RSS des commentaires de cet article