nakeDeb 1.0 : i3wm & fluxbox dans une Debian minimale

un fork de plus ?
le paradoxe du libriste... au moment ou je prône la réunion des communautés au sein de debian-facile, voici que j'en rajoute à la complexité avec une énième dérivée de Debian...

que voulez-vous... j'en reviens à mes premières réflexions sur le Libre : ce que tu souhaites n'existe pas ? qui t'empêche de le faire ?

je souhaitais :

  •   une Debian stable et minimale, mais fonctionnelle et fun
  •   un environnement léger, entièrement pilotable au clavier mais aussi accessible à la souris
  •   une Debian orientée CLI mais avec avec une branche de GUI dedans
  •   du tiling pour l'ergonomie et de la documentation pour l'autonomie
  •   une touche de design pour les yeux...

... j'ai pas trouvé tout ça en même temps par défaut... alors je l'ai fait !
et maintenant ? ... openbar !

pour les pressés, direction l'espace de téléchargement

floating & tiling ... la combinaison qui va bien

nakeDeb intègre deux sessions graphiques par défaut : fluxbox et i3wm, afin de proposer les meilleures alternatives de bureau sur une Debian stable. que vous soyez un habitué de la souris et/ou du clavier, vous trouverez votre bonheur sur nakeDeb . les deux applications sont parmi les plus performantes et les plus éprouvées des gestionnaires de fenêtres GNU/Linux.
associés à différents petits scripts facilitants la vie du geek, fluxbox et i3wm forment un environnement léger et fluide prêt à répondre à vos sollicitations.
sans faire de course à la RAM, nakeDeb démarre sur 110/180 M de mémoire consommée . et monte à 450 Mo avec Tor-Browser ouvert.

CLI > GUI

nakeDeb met l'accent sur le CLI, la ligne de commande, pour tirer le meilleur de GNU/Linux, mais vous pourrez aussi jouer de la souris (même sur i3wm).
les applications principales sont en ligne de commande : le gestionnaire de fichiers ranger, le navigateur internet w3m, l'éditeur nano, le client ftp lftp, le gestionnaire d'archives dtrx, le lecteur audio moc, les petits outils screenfetch, inxi ou encore htop.


les applications CLI sur nakeDeb

vous trouverez cependant leurs équivalents en graphique : le gestionnaire de fichiers pcmanfm, le navigateur internet torbrowser (à installer d'un clic grâce au torbrowser-launcher), l'éditeur geany, le gestionnaire d'archives file-roller ou encore gparted et gnome-disks.


les applications GUI sur nakeDeb

rofi est mon ami

nakeDeb utilise très souvent l'application rofi afin de proposer une interface graphique claire à des petits scripts. ainsi, nakeDeb offre un environnement minimal et épuré, mais non dénué d'une touche de design et de graphisme. le colorscheme général est inspiré du NordTheme.


rofi propulse le nakedquit, le nakedwalls et eyecandy

lavable en machine

la nakeDeb propose des ajouts intégrés sous la forme de paquets classiques au format debian (*.deb), les modules. pour obtenir une Debian "propre", il suffira de désinstaller ces modules. vous pouvez aussi tester ces modules sur votre installation Debian traditionnelle en les installant via dpkg.

nakeDeb n'a pas encore de dépôts dédiés car les quelques modules sont parfaitement exploitables depuis leur espace et la maintenance d'un dépôt n'est pas ma priorité.

le puits et la bouteille d'eau

nakeDeb intègre un centre d'aide complet au format html et au format manpage pour vous aider à prendre en main votre nouvel environnement : description des applications, raccourcis clavier usuels, principe du tiling et des containers sur i3wm... de quoi parvenir à l'autonomie sur un système minimal destiné aux utilisateurs confirmés mais ouvert aux utilisateurs basiques curieux.


rofi propulse le nakedhelp : le wiki, le forum, le chan IRC, les commandes et les raccourcis

récup' & parano

nakeDeb peut être employée en mode live-rescue grâce aux outils testdisk et photorec capables d'explorer vos partitions. les utilitaires secure-delete ou wipe vous permettront de supprimer efficacement des données sensibles et pour finir, veracrypt vous laissera créer des disques virtuels chiffrés pour protéger vos données personnelles. pour une meilleure compatibilité, nakeDeb est aussi distribuée en version non-free.

free & non-free

arghhhhhhh .... du non-free !!!!!
bah oui, car c'est bien mignon de proposer des outils pour un mode "rescue" mais encore faut-il pouvoir booter et utiliser la machine. nakeDeb est donc proposée en version free & non-free pour les deux architectures i386 & amd64.

infra pour l'avenir

pour une fois sur un de mes projets, j'ai mis en place un forum de support propulsé par Q&A. je souhaite réellement pérenniser ce projet et l'améliorer au fil du temps. le but étant une optimisation maximale afin d'offrir une distribution utile, légère et fluide, pouvant servir de base d'installation ou de live de secours.


l'espace d'entraide nakeDeb'Crew

fiche technique

  • base : Debian stable
  • architecture : i386/amd64
  • branches : main - contrib / main - contrib - non-free
  • matériel requis : tout ordinateur 32/64 bits avec 512 de RAM capable de booter sur une clé USB ou sur un CDROM.
  • format : iso hybrid
  • environnements :
    • gestionnaire de fenêtre par défaut : fluxbox
    • gestionnaire de fenêtre alternatif : i3wm
  • applications :
    • gestionnaires de fichiers : pcmanfm & ranger (cli)
    • navigateur internet : w3m (cli) & tor-browser-launcher pour installer le navigateur TOR en un clic.
    • client ftp : lftp
    • client irc : weechat
    • audio/vidéo : mpv & moc
    • visionneuse : cyclope by prx
    • pdf : katarakt
    • éditeurs : geany & nano
    • recherche : nakedlocate
    • archive : file-roller & dtrx (cli)
    • outils : conky, screenfetch, inxi, htop, sct (pour la température de l'écran) & xcalib (pour l'inversion des couleurs à l'écran).
    • gestion de l'énergie : xfce4-power-manager & tlp
    • interface : lxappearance
    • gestionnaire de disque : gnome-disk-utility & gparted
    • récupération de données : testdisk & photorec
    • sécurisation des données : veracrypt & secure-delete
  • environnement de construction : Debian GNU/Linux Buster amd64 sur macbookpro 6.2.

changelog depuis la nakeDeb-0.1-RC

2020-12-12 - nakedeb-1.0
------------------------
* export des sources sur git
* mise à jour Debian 10.7
* mise en place d'un espace de support en ligne Q&A
* mise à jour de la documentation nakedWiki
* export de la doc au format manpage (`nakedeb`, `nakedcli` & `nakedkbd`)
* retour du nakedQuit en mode 'icon' pour une fermeture au clavier
* séparation et multiplication des modules pour une gestion plus fine (9 modules + 5 paquets)
* correction des modules (lintian check)
* ajout de openssh-client
* ajout de ffmpeg
* ajout de sctd pour la gestion automatique de la température d'écran - from OpenBSD, thx prx
* ajout de nakedfm adapté de 'dfm' par prx
* ajout de nakedlocate, un script de recherche basé sur locate et rofi
* ajout de wipe (associé à secure-delete)
* ajout d'une page de documentation keyboard-friendly
* ajout d'un thème rofi nakeDeb.rasi
* ajout du choix du hostname à l'installation (thx yoludake)
* ajout d'une version non-free pour la compatibilité en mode rescue
* refonte du menu fluxbox
* correction et empaquetage du thème d'icônes Clarity
* correction et ajout pour nakedConky
* correction du i3config (thx yoludake)
* suppression du nakedPack
* suppression de localepurge
* suppression du touchpadtap
* suppression de screenshot
* improve build script (thx captnfab, otyugh & valde)

mise à jour depuis nakeDeb-0.1-RC

beaucoup de changement depuis la RC donc je conseille une réinstallation complète. si toutefois vous souhaitez réaliser une montée en version, il faudra en premier lieu récupérer les modules à jour depuis l'espace dédié :

wget -r -np --user-agent=Firefox -l5 -k -E -A.deb https://nakedeb.arpinux.org/modules/

puis installez les modules avec dpkg :

cd nakedeb.arpinux.org/modules/ && sudo dpkg -i ./*.deb

vous obtiendrez deux erreurs à cause de la réorganisation des modules ( pour eyecandy et nakedlook). vous devrez donc recommencer la procédure "dpkg -i" pour eyecandy et nakedlook, les erreurs auront disparues.
pour récupérer les configurations utilisateurs mises à jour, prenez soin de sauvegarder vos données personnelles puis :

cp -r /etc/skel/.[!.]* ~/

bref ... je conseille fortement une réinstallation complète !

Bug(s)

une petite coquille s'est glissée dans le manuel intégré, section wikikbd, sur i3wm : il faut presser Super+q pour fermer un client et non Alt+q.

@suivre ... nakeDeb sur rPi...

alors non, pas de version de nakeDeb prévue pour rPi car je n'ai qu'un rPi première génération (512 RAM) avec une carte SD en rad' pour l'instant (faut que je reflash tout ça...)

mais ... je publierais bientôt un tutoriel complet réalisé par yoludake (merci @lui), une fois qu'il aura été mis en forme et re-testé sous toutes les coutures

Liens

page d'accueil -- page téléchargement -- page des modules -- support utilisateur Q&A --  page de démarrage internet -- documentation générale -- wiki i3wm -- wiki fluxbox -- wiki CLI -- wiki KBD -- licence -- vidéos -- contact

amusez-vous bien avec nakeDeb


noël, fin d'année, bilan tout ça...

alors dans le fond, pourquoi nakeDeb ? pourquoi un fork de plus ?

après avoir jouer avec livarp, handylinux et kiss0s, me voilà impliqué plus sérieusement dans l'association Debian-Facile. je prends beaucoup de plaisir dans ce rôle de président car personne au sein de l'association ne le prend vraiment au sérieux . ce qui n'empêche pas des projets de se concrétiser, le tout dans une excellente ambiance.

j'avoue être assez surpris de m'amuser autant à ce poste. mais ... car il y a un mais ... je réalise maintenant que j'ai réellement besoin d'un "truc perso", d'un projet à moi qui ne m'oblige en rien d'autre que de me satisfaire. et comme je suis du genre exigeant avec moi-même, j'avoue après toutes ces années, être plutôt fier du résultat nakeDeb.

j'espère que vous prendrez autant de plaisir à jouer avec cette distro et pour une fois, comme je ne compte pas la faire disparaître à la première occasion, je peux sans crainte, vous conseiller d'installer cette 1.0 stable sur votre ordinateur .


encore un dernier truc ... parce que là, c'est vraiment magnifique...
un immense MERCI à toutes celles et ceux qui ont osé faire rêver la ville de Lyon et le reste du monde avec ces superbes feux d'artifices sauvages !!


passez de bonnes fêtes de fin d'année
bis@++
arp

arpinux aka arnault, anarchiste, çadépendiste, humain par défaut
rédacteur principal d'at[h]ome et des cahiers du débutant
pour fouiner, c'est par ici , pour discuter c'est par là.

4 commentaires

#1  - bubu a dit :

Custo intéressante sur le plan de l'ergonomie, notamment pour des utilisateurs avancés.
Je me permets juste une petite remarque qui collerait à ce genre de projet : L'utilisation d'ansible sur une Debian "de base" permettrait d'obtenir le même résultat , avec moins de contraintes côté contributeur (plus besoin de générer d'iso notamment)

répondre
#2  - arpi a dit :

merci pour le retour bubu :)
je ne connais pas ansible et n'ai donc jamais testé. c'est un outil d'automatisation ? en quoi dans la construction/distribution d'un live peut-il être utile ?

répondre
#3  - bendia a dit :

Salut :)

Oui, c'est un outil de déploiement automatisé. C'est une collection d'outil pour créer des "recettes" afin d'installer et configurer comme tu veux une machine avec des logiciels de différentes origines (pas nécessairement des paquets Debian par exemple). Pour le serveur DF, on utilise un outre outil du même genre, SaltStack.

J'ai du mal à voir l'intérêt pour un live. Par contre effectivement, ça pourrait se faire pour donner la recette d'installation d'un système en dur sur la base d'une installation minimale via netinstall par exemple.

L'utilisateur installe une Debian minimale, y ajoute Ansible, récupère ta recette qui va elle même récupérer installer les paquets des dépôts Debian automatiquement, et les configurations et autres outils particulier sur ton dépôt Git.

Au final, c'est un peu comme si tu ne distribuait que les sources de ton iso, et pas l'iso elle même.

répondre
#4  - arpi a dit :

ah oki... donc absolument pas adapté à ma situation car nakeDeb est prévue aussi pour proposer un live de secours, chose impossible avec une distribution en Ansible-only.
et vu la taille de l'ISO, on reste assez proche d'un Debian netinstall donc en fait ... non. mais merci pour l'info :)

répondre

écrire un commentaire

Quelle est le dernier caractère du mot b0p4jzyg ?

Fil RSS des commentaires de cet article