edito du 30 juin

ce jour fut pendant longtemps le dernier jour de calme... travail saisonnier ... 1er juillet ... FEU !
et me voici désormais exempt de stress, l'esprit en paix, attendant cette date comme un réel premier jour de vacances.
et je pense à ces débats, ces lois qui forcent les salariés à accepter tout et n'importe quoi pour conserver leurs emplois.
je pense à mes dernières années de bar, au taf 7j/7, de l'ouverture à la fermeture (11h du mat, 1h du mat) + la gestion des stocks, du personnel, des clients, des animations etc... je pense à tout ce que j'ai quitté sans regrets, pour obtenir la paix.

lire la suite

insomniaque, comme il faut

pas de plainte, je n'ai manqué de rien étant petit, rien à dire... ah si ... merci papa, merci maman .. lalala. une phrase qui est revenue tout au long de cette enfance, et après ... "comme il faut".
se tenir comme il faut, se comporter, s'habiller, parler, écrire, manger, marcher, nager, travailler ... comme il faut.

lire la suite

entraide, associations, dons, collectivité … on fait quoi pour le gars qui crève en bas de chez toi ?

en réponse à l’article de contrevoie … (dispo en fin d'article)

comme disait Coluche …

"autrefois on gardait toujours une place à table
une chaise, une soupe, un coin dans l’ étable"

et maintenant on fait quoi ? … ah oui, on file des sous. enfin, on nous dit qu’il faut donner de l’argent, on nous culpabilise en nous montrant des images de gens qui meurent de faim, qui meurent dans les rues. et nous, que pouvons nous y faire ? moi, j’ai fait tout ce qu’on m’a dit : j’ai travaillé à l’école, j’ai travaillé après l’école, j’ai cotisé, j’ai payé mes impôts, en gros j’ai fait ma part de boulot pour que la société tourne rond … et c’est exactement ce qui se passe … la société tourne en rond, l’argent tourne en rond … le même billet qui fait le tour de la planète pour retourner dans la même poche. et pendant son voyage, il a fait rêver tout le monde, il a fait miroité la richesse, la réussite, le pouvoir, et le soi-disant bonheur libéral.

lire la suite

le courage d’être lâche, ou la renaissance du boycott …

le plus fort, c’est le meilleur. le plus récent, c’est le meilleur, pas de bol pour les vieux secs comme moi… et pourtant, hormis les forts, hormis la nouveauté, il reste quand même de l’humanité non ? ce culte voué à la puissance, au progrès, nous empêche de faire la seule et unique chose sensée … dire non, boycotter.

lire la suite

fil RSS des articles

ce site utilise des brownies aromatisés... pour sa rédaction.