at[h]ome

nous sommes tous différents... c'est notre point commun

archives

je rève d'humanite et d'humilité

par arpinux - - 3 commentaires

alors aujourd'hui, je fais le tri dans mon ordi et je retrouve des archives de mon ancien blog... trois articles de l'été 2013 ... et ça m'a fait plaisir.

quote...

"humanité" (7 juin 2013)
""merci à toutes les personnes qui luttent pour l'avènement d'une humanité juste et simple.
dans un monde ou la complexité apparente des problèmes nous plonge dans une impuissance de fait, j'aspire à une simplicité qui nous permettrait de vivre, d'exister, et de réveiller en nous cette humanité que certains cherchent à masquer dans le seul but d'augmenter leur profit, leur pouvoir.
reprenez le pouvoir sur vos vies, humains. RÉVEIL !

Lire la suite de je rève d'humanite et d'humilité

zad : stop

par arpinux - - Aucun commentaire

post-archive du blog "zad" ouvert de décembre 2014 à janvier 2015 - ndla

car quand l’évidence est là, il faut l’admettre …

j’ai découvert l’informatique sur le tard, j’ai été élevé à la plume, le clavier est venu bien après. mes premiers pas dans cet univers ont été timides, j’étais en relation avec quelques personnes, je découvrais internet, les forums, les blogs, les docs …

j’ai commencé à contribuer discrètement pour crunchbang, puis livarp, puis handylinux. je me suis pris au jeu d’internet, avec tout ce qu’il y a à faire, un insomniaque est au paradis

Lire la suite de zad : stop

zad : dix-sept

par arpinux - - Aucun commentaire

post-archive du blog "zad" ouvert de décembre 2014 à janvier 2015 - ndla

hier pas de numéro, et aujourd’hui …

(…) post effacé puis reprit .

et bien … tout ceci me laisse un sentiment pourri en fait.. 12 personnes assassinées  … et on ne connaîtra jamais la vérité.

je voulais manifester mon soutien, ma peine, mais je ne sais plus qui je soutien vraiment en m’associant à #jesuischarlie … cerveau embrouillé par trop d’émotions et d’informations contradictoires … #mondedemerde à changer d’urgence …

edit du 9/01 — bon, voilà, tous morts. plus aucune chance de savoir quoi que ce soit … c’était couru d’avance… et maintenant, tout est permit . triste et sans voix, même plus envie d’écrire.