at[h]ome

nous sommes tous différents... c'est notre point commun

capitalisme

le chemin glissant

par arpinux - - 11 commentaires

trump is president-elect et l'homme moderne découvre, encore une fois car il a une mémoire de poisson rouge, que le voisin jovial est pittoresque n'est qu'un gros con de raciste borné et formaté au cable et au soda...

"il peut quand même pas passer ... faut pas déconner ..."

bah si
ils l'ont fait ces cons ... faut croire que chaque "grande nation" occidentale a un besoin irrépressible de se faire gouverner au moins une fois par un vrai bon gros débile, persuadé que sa façon de penser est la seule et que les autres ne sont que des versions ratées de lui-même ...

Lire la suite de le chemin glissant

janvier 2016

par arpinux - - 6 commentaires

retour de la crise économique, crise humanitaire majeure, attentats meurtriers, génies disparus.... putain de début d'année de merde !

contrôle de l'IEF positif, famille au top (crevée mais au top), sortie d'handylinux-2.3, mise en place du développement collaboratif, succès évident du travail accompli.... trop la classe ce début 2016 !

et voilà ... donc encore une année cul entre deux chaises ... ça commence à lasser non ? vous aussi vous en avez marre de ces tâches pourries dans le paysage ? parce que perso.. ça ma gonfle bien là... raz le bol de ces joies et bonheurs pollués par ce monde décadent, par cette actualité qui se répète, par ces décideurs qui font n'importe quoi et ne représentent plus personnes sinon eux-mêmes, par cet extérieur qui me pousse à m'enfermer.

Lire la suite de janvier 2016

immersion dans votre monde

par arpinux - - 9 commentaires

2 mois et demi au bas de l'échelle salariale du monde moderne : le manutentionnaire de grande distribution.
je me revois encore à genoux, à 41 ans, entourée de trois employées de rayon, en train de nettoyer le yaourt que l'une d'elle avait renversé au sol. et je l'entend encore me dire quelques minutes plus tard, du haut de ses 24 ans, que j'étais à ma place, là, à ramasser son yaourt, car "c'est mon poste". quand j'y repense, il n'y avait là aucune méchanceté volontaire.
(...)
je suis donc resté 'à ma place' jusqu'à la fin de mon contrat.
et me voilà de retour, libéré, délivréééééééé (oui, j'ai des enfants :P )

Lire la suite de immersion dans votre monde