auto-entrepreneur episode 2 - les échanges avec les institutions

mon projet d'auto-entrepreneur avance (merci pour vos commentaires et mails ;-)) et j'ai désormais une idée précise de ce que je vais faire/proposer.
mes échanges avec les institutions ont aussi radicalement évolué, dans le bon sens, comme quoi... tout arrive à point ... :D

il faut dire que sur papier, pour un conseiller pôle-emploi, j'étais un gros profiteur-glandeur. il a donc fallu que je justifie, explique, raconte mon parcours, aussi bien au niveau informatique qu'au niveau éducatif avec l'instruction en famille.
un peu chiant de devoir le faire mais en fait, il fallait. car lorsqu'on se montre tel qu'on est en entier et qu'on donne le meilleur de soi-même, les choses se débloquent...

Lire la suite de auto-entrepreneur episode 2 - les échanges avec les institutions

auto-entrepreneur episode 1 - le projet

ayest, je suis dans l'œil du cyclone pole-en-bois...

contrôle, relance, rendez-vous et entretiens en cascades, avec appel téléphonique, mails, entretien visio et en agence... bref ... il m'a été notifié que là, franchement, je ne suis vraiment plus dans les cases : mon expérience professionnelle n'est plus pertinente et mon expérience associative et bénévole n'est pas certifiée. on en revient à la réflexion de départ - ils ne savent pas quoi faire de ce que je sais faire -

bon, bah je m'en vais me démerder tout seul. en terme légal, ça veut dire devenir travailleur indépendant en tant qu'auto-entrepreneur.

mon futur "métier" ? formateur à l'informatique domestique libre

Lire la suite de auto-entrepreneur episode 1 - le projet

immersion dans votre monde

2 mois et demi au bas de l'échelle salariale du monde moderne : le manutentionnaire de grande distribution.
je me revois encore à genoux, à 41 ans, entourée de trois employées de rayon, en train de nettoyer le yaourt que l'une d'elle avait renversé au sol. et je l'entend encore me dire quelques minutes plus tard, du haut de ses 24 ans, que j'étais à ma place, là, à ramasser son yaourt, car "c'est mon poste". quand j'y repense, il n'y avait là aucune méchanceté volontaire.
(...)
je suis donc resté 'à ma place' jusqu'à la fin de mon contrat.
et me voilà de retour, libéré, délivréééééééé (oui, j'ai des enfants )

Lire la suite de immersion dans votre monde

Fil RSS des articles de ce mot clé