réponse à mon prof

ce soir, un article en réponse à mon prof', dont vous pouvez lire le questionnement sur son blog. j'ai adoré et détesté ce texte, et comme les commentaires sont désactivés, et comme c'est pile poil un sujet qui m'interpelle, j'en profite pour tapoter...

j'ai adoré car le texte est simple et beau.
j'ai détesté car aucun humain ne devrait se poser ce genre de question.

Que faire? Accepter malgré tout, et puis on verra après? Se débrouiller et rater?
Rater dans de telles circonstances est-il permis?
Dans cette situation, le plus sage n’est-il pas de désobéir?
Je n’ai pas de réponses. Et vous?

vous, je sais pas, mais moi, je vais tenter...

lire la suite

12 ans ... rien ne va plus

anars dans l'âme et pas que, les "principes" ne sont pas légion chez nous, mais il y en a quelques uns, bien choisis, qui nous dirigent et nous aident dans nos prises de décision.

un de ces principes est axé sur "les enfants et la fierté". j'ai entendu, et je ne dois pas être le seul, qu'il fallait faire la fierté de ses parents ... la bonne blague !
des parents aimants n'ont nul besoin d'être fiers de leurs enfants, ils les aiment, point barre.

en revanche, je crois que je dois mener ma vie d'homme de telle façon que mes enfants soient fiers de moi, ou du moins, qu'il n'en soit pas gênés ou pire, qu'ils aient honte de moi.
à chaque décision importante qui touche de prêt ou de loin les enfants, je me demande de quelle façon je vais l'expliquer plus tard aux petits devenus grands.
généralement, le résultat est assez clair si je fais preuve de bonne foi et d'objectivité (autant que cela est possible lorsqu'on parle de ses mômes )

lire la suite

fil RSS des articles de ce mot clé