hétéro par défaut

je croyais avoir l'esprit ouvert.
je n'ai jamais été fan des blagues homophobes.
les quelques homos que je connaissais ne paraissaient pas mal à l'aise en ma compagnie.

et pourtant, au bar, buvant une bière à 12°, je me souviens avoir dit "c'est pas une bière de pédé".
et pourtant, quand la question de l'adoption par un couple gay est arrivée, j'ai ressenti une étrange sensation, comme une gêne.
et pourtant, je me souviens avoir détourné le regard devant deux hommes qui s'embrassaient. je ne sais plus si je l'ai fait par pudeur ou pour une autre raison moins courtoise.

(r)évolutions d'un hétéro par défaut.

lire la suite

fil RSS des articles de ce mot clé