Le Libre n'a pas perdu la guerre !

un peu bad mood en ce moment alors comme ce n'est pas mon état préféré, on fait un poil turbiner les neurones et ça occupe.
je lisai l'article de Cascador sur Blog-Libre et les commentaires à propos des "Communautés techniques, utilisateurs libérés".
en dehors de la qualité de l'article et des commentaires, je constate chez quasi tout le monde, moi y compris, toujours une échelle de réussite de GNU/Linux calquée sur celles du monde propriétaire : parts de marché, nombre d'utilisateurs, pourcentage des serveurs, etc.
et effectivement, si on se base sur cette échelle, le desktop Libre s'en sort très mal.

mais c'est sans compter ce qu'est réellement le Logiciel Libre :
le Logiciel Libre est là pour offrir une alternative, librement choisie par des utilisateurs.
le Logiciel Libre n'est pas là pour gagner une guerre ou entrer en concurrence avec d'autres types de logiciels.

dans ce contexte, le Libre n'a pas perdu la guerre !

lire la suite

IEF, l'instruction confinée en famille, comment ça marche ?

depuis lundi midi, des millions de foyers vivent comme nous... et ça a l'air de poser problème à pas mal de monde au vu des publications sur les rezo sociaux...

alors comme cela fait 7 ans que je pratique l'instruction en famille avec nos enfants, que nous logeons à 7 dans 80 m2 et qu'on s'en sort plutôt bien, je vous livre un planning complet de notre quotidien (avec l'accord de ma douce épouse) pour vous aider à vous organiser pendant cette période de confinement.

oui, le confinement peut être positif si on l'accepte sans lutter et qu'on envisage d'autres possibilités que celles proposées habituellement.

IEF ... mode d'emploi détaillé d'une vie complète en famille

lire la suite

12 ans ... rien ne va plus

anars dans l'âme et pas que, les "principes" ne sont pas légion chez nous, mais il y en a quelques uns, bien choisis, qui nous dirigent et nous aident dans nos prises de décision.

un de ces principes est axé sur "les enfants et la fierté". j'ai entendu, et je ne dois pas être le seul, qu'il fallait faire la fierté de ses parents ... la bonne blague !
des parents aimants n'ont nul besoin d'être fiers de leurs enfants, ils les aiment, point barre.

en revanche, je crois que je dois mener ma vie d'homme de telle façon que mes enfants soient fiers de moi, ou du moins, qu'il n'en soit pas gênés ou pire, qu'ils aient honte de moi.
à chaque décision importante qui touche de prêt ou de loin les enfants, je me demande de quelle façon je vais l'expliquer plus tard aux petits devenus grands.
généralement, le résultat est assez clair si je fais preuve de bonne foi et d'objectivité (autant que cela est possible lorsqu'on parle de ses mômes )

lire la suite

fil RSS des articles de ce mot clé